Forum du Monde des Religions
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -34%
Casque The Mandalorian, Casque électronique ...
Voir le deal
94.99 €

Aller en bas
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:13
Rappel du premier message :

La croyance officiel des mormons




La croyance des mormons

Ce en quoi nous croyons

Nous sommes tous des enfants spirituels d’un Père céleste aimant qui nous a envoyés sur cette terre pour apprendre et progresser dans la condition mortelle. Nous sommes des disciples de Jésus-Christ . Nous le servons et nous enseignons le plan éternel qu’il a pour chacun de nous.

Jésus-Christ

« Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » 
MATTHIEU 1:21


Jésus-Christ, notre Sauveur

Jésus-Christ est le Sauveur du monde et le Fils de Dieu. Il est notre Rédempteur. La Bible nous enseigne ce qui suit : la mère de Jésus-Christ était Marie, son père terrestre était Joseph, il naquit à Bethléhem, il grandit à Nazareth et travailla avec Joseph comme charpentier. À l’âge de trente ans, il commença son ministère qui allait durer trois ans; au cours de ce ministère, il instruisit, bénit et guérit les habitants de la Terre Sainte. Il organisa aussi son Église et donna à ses apôtres « pouvoir et autorité » (Luc 9:1 , traduction littérale de la version du roi Jacques, N.d.T.) afin qu’ils l’aident dans son œuvre.

Quel est le sens de ce que nous affirmons, à savoir qu’il est le Sauveur du monde et le Rédempteur ? Notre façon même de désigner Jésus-Christ indique qu’il est le seul chemin par lequel nous pouvons retourner vivre avec notre Père céleste. Jésus a souffert et a été crucifié pour les péchés du monde, offrant ainsi à chaque enfant de Dieu le don du repentir et du pardon. On ne peut être sauvé que par sa miséricorde et par sa grâce. Sa résurrection, qui eut lieu par la suite, a préparé la voie pour que chaque personne puisse également surmonter la mort physique. Ces événements constituent l’Expiation. En résumé, Jésus-Christ nous sauve du péché et de la mort. En cela, il est notre Sauveur et notre Rédempteur au sens le plus littéral. Jésus-Christ reviendra un jour régner pendant mille ans sur la terre pacifiée. Jésus-Christ est le Fils de Dieu et il sera notre Seigneur à jamais.







Ce que Jésus-Christ signifie pour nous
 Quand nous acceptons l’aide de Jésus-Christ, nous pouvons ressentir la paix dans cette vie et retourner auprès de notre Père céleste après notre mort.


Dieu est notre Père céleste et, comme tout parent, il veut que nous, ses enfants, soyons heureux. Dans les Écritures, il enseigne : « Car voici mon œuvre et ma gloire : réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme » ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]). La vie éternelle signifie vivre dans les cieux en sa présence, avec notre famille, à tout jamais. Dieu nous a donné des commandements qui nous enseignent ce qui est bien et ce qui est mal et qui nous indiquent la route à suivre pour obtenir le plus grand bonheur dans cette vie. Jésus-Christ a enseigné : « Si vous m’aimez, gardez mes commandements » (Jean 14:15). Mais les Écritures nous apprennent aussi que « rien d’impur ne peut demeurer auprès de Dieu » ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]). Bien que nous nous efforcions de vivre du mieux possible, nous péchons tous. Comment pouvons-nous vivre dans le royaume parfait de Dieu si nous sommes imparfaits ?

Dieu a envoyé Jésus-Christ pour que nous puissions surmonter nos péchés et nos imperfections. « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:16).

Dieu a envoyé Jésus-Christ sur terre pour nous donner le moyen de surmonter nos imperfections.
« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui » (Jean 3:16–17).

Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:35
Les saints d’autrefois obtinrent des promesses

Il est cependant tout à fait certain que les anciens, quoique persécutés et affligés par les hommes, obtinrent de Dieu des promesses d’une telle grandeur et d’une telle gloire que notre cœur est souvent rempli de reconnaissance qu’il nous soit ne fût-ce que permis d’y penser tout en nous disant qu’il n’y a pas d’acception de personnes à ses yeux, mais qu’en toute nation celui qui craint Dieu et qui pratique la justice lui est agréable. Mais nous pouvons, à partir des quelques points précédemment cités, tirer la conclusion qu’il y aura un jour où tous seront jugés selon leurs œuvres et récom­pensés en conséquence; que ceux qui auront gardé la foi seront couronnés d’une couronne de justice, revêtus de vêtements blancs, admis au festin des noces, libérés de toute affliction, et régneront avec le Christ sur la terre où, selon l’antique promes­se, ils prendront du fruit de la vigne avec lui dans le royaume de gloire; du moins nous constatons que de telles promesses ont été faites aux saints d’autrefois. Bien que nous ne puissions réclamer le droit à ces promesses qui ont été faites aux anciens, parce qu’elles ne sont pas notre propriété simplement parce qu’elles ont été faites aux saints d’autrefois, néanmoins si nous sommes les enfants du Très-Haut et som­mes appelés du même appel qui leur a été fait, contractons la même alliance qu’eux et sommes fidèles au témoignage de notre Seigneur comme eux, nous pouvons ap­procher le Père au nom du Christ comme eux l’ont fait et obtenir les mêmes promesses pour nous. Ces promesses, si jamais nous les obtenons, nous ne les obtiendrons pas parce que Pierre, Jean et les autres apôtres, avec les églises de Sardes, de Perga­me, de Philadelphie et d’ailleurs ont marché dans la crainte de Dieu et ont eu le pouvoir et la foi de l’emporter et de les obtenir, mais ce sera parce que nous-mêmes nous avons la foi et abordons Dieu au nom de son Fils Jésus-Christ, comme ils l’ont fait; et lorsque nous aurons obtenu ces promesses, ce seront des promesses qui seront direc­tement pour nous, sinon elles ne nous feront aucun bien. Elles seront communiquées pour notre bien, étant notre propriété personnelle (par le don de Dieu), méritées par notre propre diligence à garder ses commandements et à marcher en droiture devant lui. Sinon à quoi sert l’Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ et pourquoi nous a-t-il jamais été communiqué?



Les apostats exclus de la communion des saints

Le royaume du Messie sur la terre appartient à ce genre de gouvernement où il y a toujours eu de nombreux apostats pour la raison toute simple qu’il n’admet pas qu’on ne se repente pas de ses péchés et exclut le contrevenant de sa communion. Notre Seigneur a dit: «Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas.» En outre il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus. Paul a dit aux anciens de l’Église d’Éphèse, après avoir travaillé trois ans avec eux, qu’il savait que certains d’entre eux se détourneraient de la foi et chercheraient à entraîner des disciples après eux. Nous pensons que per­sonne de notre génération ne prétendra qu’il a eu comme Paul l’expérience d’édifier l’Église du Christ et cependant, lorsqu’il eut quitté l’Église d’Éphèse, beaucoup, même parmi les anciens, se détournèrent de la vérité; et, comme c’est presque tou­jours le cas, cherchèrent à entraîner des disciples après eux. Aussi étrange que cela puisse paraître à première vue, il n’en est pas moins étrange que vrai qu’en dépit de toutes leurs prétentions à être décidés à vivre selon la piété, les apostats, après s’être détournés de la foi du Christ, à moins de se repentir promptement, sont tôt ou tard tombés dans les filets du Malin et se sont retrouvés privés de l’Esprit de Dieu pour manifester leur méchanceté aux yeux des foules. C’est de la part des apostats que les fidèles ont subi les persécutions les plus violentes. Judas fut réprimandé et trahit immédiatement son Seigneur et le livra entre les mains de ses ennemis, parce que Sa­tan était entré en lui. Il y a une intelligence supérieure qui est conférée à ceux qui obéissent de tout leur cœur à l’Évangile; et s’ils pèchent contre elle, les apostats res­tent nus et privés de l’Esprit de Dieu et ils sont en vérité près d’être maudits et leur destinée finale est d’être brûlés. Une fois que cette lumière qui était en eux leur est enlevée, ils deviennent aussi enténébrés qu’ils étaient précédemment éclairés et alors il n’est pas étonnant qu’ils exercent tout leur pouvoir contre la vérité et que, comme Judas, ils cherchent la perte de ceux qui étaient leurs plus grands bienfai­teurs. Judas pouvait-il avoir sur la terre ou au ciel un ami plus proche que le Sau­veur? Et son premier but fut de le faire mourir. Qui, parmi tous les saints en ces der­niers jours, peut se considérer comme aussi bon que notre Seigneur? Qui est aussi parfait? Qui est aussi pur? Qui est aussi saint que lui? Peut-on en trouver? Il n’a ja­mais transgressé ni enfreint de commandement ou de loi céleste. Il n’y avait pas de tromperie dans sa bouche ni de fraude dans son cœur. Et cependant quelqu’un qui avait mangé avec lui, qui avait souvent bu dans la même coupe fut le premier à lever le talon contre lui. Où y en a-t-il un qui soit semblable au Christ? On ne peut pas le trouver sur la terre. Alors pourquoi ses disciples devraient-ils se plaindre s’ils sont persécutés par ceux qu’ils appelaient autrefois frères et considéraient comme leurs plus proches parents dans l’alliance éternelle? D’où émane le principe qui a toujours été manifesté par ceux qui ont apostasié de la vraie Église qui veut qu’ils persécutent avec une diligence redoublée et cherchent avec une persévérance redoublée à faire mourir ceux qu’ils prétendaient jadis aimer, avec qui ils étaient jadis en communion et avec qui ils avaient autrefois fait alliance de lutter de toutes leurs forces selon la justice pour obtenir le repos de Dieu? Nos frères diront peut-être que c’est le même que celui qui a incité Satan à chercher à renverser le royaume de Dieu, parce que lui-même était mauvais et que le royaume de Dieu est saint.


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:35
Le don du salut

Le grand plan du salut est un thème qui devrait retenir notre plus grande attention et être considéré comme un des meilleurs dons du ciel à l’humanité. Aucune considéra­tion ne doit nous empêcher de nous montrer dignes d’approbation aux yeux de Dieu, selon son commandement divin. Il n’est pas rare que les hommes oublient qu’ils dé­pendent du ciel pour toutes les bénédictions dont il leur est permis de jouir et que pour chaque possibilité qui leur est accordée, ils doivent rendre compte. Vous savez, frères, que quand le maître dans la parabole des talents racontée par le Sauveur fit comparaître ses serviteurs, il leur donna plusieurs talents à faire fructifier pendant qu’il serait pendant un certain temps à l’étranger, et lorsqu’il revint, il demanda des comptes. Il en va de même maintenant. Notre Maître n’est absent que pendant un certain temps et à la fin de ce temps il appellera chacun d’entre nous pour rendre des comptes; et là où cinq talents auront été conférés, il en sera exigé dix; et celui qui ne les aura pas fait fructifier sera chassé comme un serviteur inutile, tandis que les fidè­les jouiront d’honneurs éternels. C’est pourquoi nous implorons de tout notre cœur notre Père pour que sa grâce repose sur vous, par Jésus-Christ son Fils, afin que vous ne faiblissiez pas à l’heure de la tentation ni ne soyez vaincus au moment de la persé­cution.



Nos actes sont enregistrés

Nos actes sont enregistrés et ils nous seront un jour mis sous les yeux, et s’il nous ar­rive de ne pas juger convenablement et de faire du tort à nos semblables, ils seront sans doute là pour nous condamner; là nos actes sont d’une grande importance, et pour moi la conséquence parait en être d’une gravité au-delà de tout ce que je pour­rais exprimer. Demandez-vous, frères, à quel point vous vous êtes livrés à la prière depuis que vous avez entendu parler de ce conseil; et si vous êtes maintenant prêts à siéger en conseil pour juger l’âme de votre frère.

J’ai ensuite fait le récit de ma situation à l’époque où j’ai obtenu le livre [Livre de Mormon], des persécutions que j’ai dû affronter et j’ai prophétisé que je resplendirai comme le soleil au firmament lorsque mes ennemis et ceux qui contestent mon té­moignage seront abattus et retranchés et que leur nom sera effacé d’entre les hom­mes.


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:35
Importance de la révélation

À une conférence des anciens de l’Église organisée le 21 avril 1834 chez Jared Carter, le pro­phète lut le deuxième chapitre de Joël et fit ensuite les réflexions suivantes:

À cause de la tradition, il nous est très difficile de communiquer aux Églises tout ce que Dieu nous a révélé, car nous nous situons différemment de tous les autres peu­ples qui ont jamais existé sur la terre; par conséquent les anciennes révélations ne peuvent être adaptées à notre situation; elles ont été données à d’autres peuples qui nous ont précédés; mais dans les derniers jours Dieu devait appeler un reste dans le­quel serait la délivrance aussi bien en Jérusalem qu’en Sion. Maintenant si Dieu nous donnait plus de révélations, où trouverions-nous Sion et ce reste? Le moment est proche où la désolation couvrira la terre, et alors Dieu aura un lieu de délivrance dans son reste et dans Sion.

Enlevez le Livre de Mormon et les révélations, et où est notre religion? Nous n’en avons pas; car sans Sion et sans lieu de délivrance, nous devons tomber; parce que le moment est proche où le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, où les étoiles tomberont du ciel et où la terre chancellera. Alors si c’est le cas et si nous ne sommes pas sanctifiés et rassemblés dans les lieux que Dieu a fixés, malgré toutes nos anciennes croyances et notre grand amour pour la Bible, nous tomberons inévi­tablement; nous ne pouvons demeurer, nous ne pouvons être sauvés, car Dieu ras­semblera ses saints d’entre les Gentils; alors viendra la désolation et la destruction et personne ne pourra échapper, si ce n’est ceux qui ont le cœur pur, qui sont rassem­blés.




La bonté envers les animaux est requise de l’homme

Les incidents suivants se produisirent pendant que le camp de Sion était en route de Kirtland vers le Missouri.

En dressant ma tente, nous trouvâmes trois massasaugas ou serpents à sonnettes de prairie que les frères étaient sur le point de tuer, mais je dis: «Laissez-les tranquilles, ne leur faites pas de mal! Comment le serpent perdra-t-il jamais son venin, si les ser­viteurs de Dieu ont les mêmes dispositions et continuent à lui faire la guerre? Les hommes doivent devenir inoffensifs avant le monde animal, et lorsque les hommes auront perdu leur méchanceté et cesseront de détruire la gent animale, le lion et l’agneau pourront demeurer ensemble et le nourrisson pourra jouer sans danger avec le serpent.» Les frères prirent prudemment les serpents sur des baguettes et les portèrent de l’autre côté du ruisseau. J’exhortai les frères à ne pas tuer de serpent, d’oiseau, ni d’animal d’aucune sorte pendant notre voyage, sauf si cela devenait né­cessaire pour nous protéger contre la faim (26 mai 1834).


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:35
On ne badine pas avec les promesses de Dieu

Martin Harris s’étant vanté auprès des frères qu’il pouvait manipuler des serpents sans le moindre danger, se fit mordre au pied gauche tandis qu’il taquinait un serpent noir avec ses pieds nus. On me mit au courant et j’en profitai pour le réprimander et exhorter les frères à ne jamais badiner avec les promesses de Dieu: je leur dis que c’était de la présomption que d’inciter un serpent à mordre, mais si un homme de Dieu était accidentellement mordu par un serpent venimeux, il pouvait avoir la foi, ou ses frères pouvaient avoir la foi pour lui, pour que le Seigneur entende sa prière et qu’il soit guéri; mais lorsqu’un homme incite sciemment un serpent à le mordre, le principe est le même que lorsqu’un homme boit un poison mortel sachant que c’en est. Dans ce cas, personne n’a droit aux promesses de Dieu d’être guéri (16 juin 1834).



Cherchez à sauver des âmes

Frères, soyez patients et supportez-vous mutuellement, car c’est ce que le Seigneur fait avec nous. Priez pour vos ennemis dans l’Église et ne maudissez pas vos ennemis à l’extérieur, car à moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. À tout membre ordonné et à tous nous disons: Soyez miséricordieux et vous obtiendrez miséricorde. Cherchez à contribuer à sauver des âmes, pas à les détruire; car en vérité vous savez que «il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance.» Ne vous disputez pas à propos des mystères du royaume; ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, ne donnez pas le pain des enfants aux chiens, de peur que vous ne souf­friez, vous et les enfants, et que vous offensiez par là votre juste juge. Vos frères qui quittent leurs familles, avec qui ils ont connu une mesure terrestre de paix et de joie, pour porter la bonne nouvelle de par le monde, attendent de grandes choses de vous, au moment où vous avez la chance de jouir des bénédictions de la compagnie des saints. Ils prient notre Père céleste pour que vous priiez beaucoup, soyez très humbles et très charitables, travaillant diligemment, spirituellement et temporellement, pour la rédemption de Sion, afin que ceux qui ont le cœur pur puissent retourner avec des chants de joie éternels pour édifier ses endroits déserts et rencontrer le Sei­gneur lorsqu’il viendra dans sa gloire. Frères, au nom de Jésus-Christ, nous vous supplions de vivre de manière à être dignes des bénédictions qui viendront après beaucoup de tribulations rassasier l’âme de ceux qui demeurent fidèles jusqu’à la fin.


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:36
La repentance


«Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jé­sus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera» (Actes 2:38, 39). Nous apprenons par là que la promesse du Saint-Esprit est pour tous ceux à qui la doctrine du repentir devait être prêchée; or elle devait l’être à toutes les na­tions. Et nous découvrons aussi que la promesse devait s’étendre par la lignée, car Pierre dit non seulement: à vous, mais «pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin». Nous en déduisons qu’elle devait continuer jusqu’aux enfants de leurs en­fants et même jusqu’à toutes les générations qui suivraient, toutes celles que le Sei­gneur leur Dieu appellerait. Nous découvrons ici que nous faisons fusionner deux principes dans ces citations. Le premier est le principe du repentir, et le second est le principe de la rémission des péchés. Et nous apprenons de Pierre que la rémis­sion des péchés s’obtient par le baptême au nom du Seigneur Jésus-Christ; et le don du Saint-Esprit s’ensuit inévitablement, car, dit Pierre, «vous recevrez le don du Saint-Esprit».

Nous croyons donc qu’il faut prêcher la doctrine du repentir dans le monde en­tier, tant aux vieux qu’aux jeunes, aux riches qu’aux pauvres, aux esclaves qu’aux hommes libres, car nous allons nous efforcer de montrer ci-après comment, de quelle manière et à quel point elle engage la conscience de l’humanité, faisant les dis­tinctions qui conviennent entre vieux et jeunes, hommes, femmes, enfants et servi­teurs. Mais nous découvrons que pour profiter de la doctrine du repentir, nous devons croire que nous pouvons obtenir la rémission des péchés. Et pour obtenir la rémission des péchés, nous devons croire en la doctrine du baptême au nom du Sei­gneur Jésus-Christ. Et si nous croyons au baptême pour la rémission des péchés, nous pouvons nous attendre à voir s’accomplir la promesse du Saint-Esprit, car la promesse est donnée à tous ceux que le Seigneur notre Dieu appellera, et n’a-t-il pas certainement dit, comme vous le trouverez au dernier chapitre de l’Apocalypse: «Et l’Esprit et l’épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut prenne de l’eau de la vie, gratuitement» (Ap. 22:17).

Le Seigneur dit aussi: «Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux et mon fardeau léger» (Matt. 11:28, 29, 30).

De plus Ésaïe dit: «Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. Je le jure par moi-même, la vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée: tout ge­nou fléchira devant moi, toute langue jugera par moi. En l’Éternel seul, me dira-t­-on, résident la justice et la force; à lui viendront, pour être confondus, tous ceux qui étaient irrités contre lui» (És. 45:22-24).


La justice se répandra sur la terre

Mais je poursuis: dans la lettre en question, ce n’étaient pas seulement les principes du repentir et du baptême pour la rémission des péchés qui étaient exposés, mais beaucoup de passages d’Écritures étaient cités pour bien éclairer le sujet; je tiens à ajouter que je m’appuie absolument sur la véracité des principes inculqués dans le Nouveau Testament et ensuite je passe des points susmentionnés au sujet du rassemblement et expose mes idées à ce sujet, qui est un point que je considère être de la plus grande importance pour ceux qui cherchent le salut dans notre génération ou dans ce que l’on peut appeler «les derniers temps», car tout ce que les prophètes ont écrit depuis le temps d’Abel le juste jusqu’au dernier homme qui ait laissé par écrit un témoignage à notre intention, en parlant du salut d’Israël dans les derniers jours, montre directement qu’il consiste en l’œuvre du rassemblement.

Je citerai tout d’abord la prophétie d’Hénoc, parlant des derniers jours: «Je ferai descendre la justice des cieux, et je ferai monter la vérité de la terre, pour rendre té­moignage de mon Fils unique, de sa résurrection des morts [j’entends par là la résur­rection du corps physique], oui, et aussi de la résurrection de tous les hommes, et je ferai en sorte que la justice et la vérité se répandent sur la terre comme un déluge, pour rassembler mes élus des quatre coins de la terre, en un lieu que je préparerai, une Ville sainte, afin que mon peuple puisse se ceindre les reins et attendre le temps de ma venue; car là sera mon tabernacle, et elle sera appelée Sion, une Nouvelle Jé­rusalem» (Moïse 7:62).

.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:36
La résurrection en gloire

J’entends par cette citation que Dieu a bien montré à Hénoc la rédemption qu’il avait préparée en proposant le Messie comme Agneau immolé dès avant la fonda­tion du monde; [et] en vertu de cette rédemption se produit la glorieuse résurrection du Sauveur et la résurrection de toute la famille humaine, la résurrection du corps et la justice et la vérité se répandront sur la terre comme un déluge. Je vous le deman­de, comment la justice et la vérité se répandront-elles sur la terre comme un déluge? Je vais vous le dire. Les hommes et les anges collaboreront pour réaliser cette grande œuvre, et une Sion sera préparée, une Nouvelle Jérusalem, pour les élus qui seront rassemblés des quatre coins de la terre et qui seront constitués en Ville sainte, car le tabernacle du Seigneur sera avec eux.



Les élus seront rassemblés

Hénoc n’était pas seul dans ses idées à ce sujet: «Et j’entendis du trône une voix forte qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux» (Ap. 21:3).

Je découvre dans cette citation que Jean, dans l’île de Patmos, vit, relativement aux derniers jours, les mêmes choses que Hénoc avait vues. Mais pour que le tabernacle puisse être avec les hommes, il faut que les élus soient rassemblés des quatre coins de la terre. Et pour en montrer davantage à propos de cette question du rassemble­ment, Moïse, après avoir prononcé la bénédiction et la malédiction sur les enfants d’Israël, pour leur obéissance ou leur désobéissance, dit ceci:

+Lorsque toutes ces choses arriveront, la bénédiction et la malédiction que je mets devant toi, si tu les prends à cœur au milieu de toutes les nations chez lesquelles l’Éternel, ton Dieu, t’aura chassé, si tu reviens à l’Éternel, ton Dieu, et si tu obéis à sa voix de tout ton cœur et de toute ton âme, toi et tes enfants, selon tout ce que je te prescris aujourd’hui, alors l’Éternel, ton Dieu, ramènera tes captifs et aura compas­sion de toi, et il te rassemblera encore du milieu de tous les peuples chez lesquels l’Éternel, ton Dieu, t’aura dispersé. Quand tu seras exilé à l’autre extrémité du ciel, l’Éternel, ton Dieu, te rassemblera de là, et c’est là qu’il t’ira chercher".


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:36
La nouvelle Jérusalem

Beaucoup de savants et de sages ou d’historiens ont dit que les indiens ou les abori­gènes du continent américain appartiennent aux tribus perdues d’Israël. Beaucoup d’autres ont pensé que les aborigènes du continent américain ne font pas partie des tribus d’Israël, mais que les dix tribus ont été emmenées dans des régions inconnues du nord. Quoi qu’il en soit, la prophétie que je viens de citer «ira les chercher» dans les derniers jours et les mettra dans le pays que leurs pères possédaient. Et vous trouverez au verset 7 du chapitre 30 cette citation: «L’Éternel, ton Dieu, fera tom­ber toutes ces malédictions sur tes ennemis, sur ceux qui t’auront haï et persécuté.» Beaucoup diront peut-être que cette Écriture est accomplie, mais qu’ils fassent très attention à ce que le prophète dit: «Quand même tu serais exilé à l’autre extrémité du ciel» (ce qui doit signifier à l’autre bout de la terre). Cette promesse est bonne pour tous ceux, s’il devait y en avoir, qui sont chassés, même dans les derniers jours, c’est pourquoi les enfants des pères ont droit à ce jour et si ces malédictions doivent tomber sur la tête de leurs ennemis, malheur aux Gentils (voir Livre de Mormon, 3e Néphi, chapitre 16:8, édition actuelle). «Malheur aux Gentils incrédules, dit le Pè­re.» En outre (voir Livre de Mormon, 3 Néphi 20:22, édition actuelle qui dit:) «Voi­ci, j’établirai ce peuple dans ce pays, en accomplissement de l’alliance que j’ai faite avec votre père Jacob; et il sera une nouvelle Jérusalem.» Nous apprenons par le Li­vre de Mormon le continent et le lieu exacts où se trouvera la nouvelle Jérusalem, et elle sera enlevée conformément à la vision que Jean eut dans l’île de Patmos.

Beaucoup se sentiront disposés à dire que cette nouvelle Jérusalem, dont il est ques­tion, est la Jérusalem que les Juifs construiront dans l’Ancien Monde. Mais vous ver­rez d’après Apocalypse 21:2 qu’une nouvelle Jérusalem descendit du ciel d’auprès de Dieu, parée comme une épouse pour son époux; qu’après cela le révélateur fut enlevé en esprit sur une très haute montagne et vit la grande ville sainte descendre du ciel d’auprès de Dieu. Il est question ici de deux villes et comme on ne peut pas tout dire dans un cadre aussi étroit que celui d’une lettre, je dirai en bref qu’il y a une nouvelle Jérusalem installée sur le continent américain et en outre que Jérusalem sera reconstruite dans l’Ancien Monde (voir Livre de Mormon, Éther 13:1-12). «Voici, Éther vit les jours du Christ, et il parla aussi touchant la Maison d’Israël et la Jérusalem d’où Léhi viendrait; qu’après avoir été détruite, elle serait bâtie de nou­veau, ville sainte dans le Seigneur; c’est pourquoi elle ne pouvait pas être une nouvelle Jérusalem, car elle avait existé dans les temps passés.» Ceci pourra suffire, en ce qui concerne le rassemblement, jusqu’à ma prochaine lettre.


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:36
Devoirs des anciens


Je veux maintenant, à la fin de ma lettre, faire quelques réflexions sur le devoir des anciens à l’égard de l’enseignement des parents et des enfants, des maris et des fem­mes, des maîtres et des esclaves ou des serviteurs, etc., comme j’ai promis de le faire dans ma précédente lettre.

Et tout d’abord il convient qu’un ancien, quand il parcourt le monde, avertissant les habitants de la terre de se rassembler, afin d’édifier une ville sainte au Seigneur, au lieu de commencer par les enfants, ceux qui dépendent de leurs parents ou leur tu­teur pour leur influencer l’esprit, les écartant ainsi du devoir dont ils sont légitimement redevables à ces personnes, il doit commencer ses efforts par les parents ou les tuteurs, et ses enseignements doivent être de nature à tourner le cœur des pères vers les enfants et le cœur des enfants vers les pères, et il ne faut user auprès des enfants d’aucune influence allant à l’encontre du consentement de leurs parents ou de leurs tuteurs; mais tous ceux qui peuvent être persuadés de manière légitime et juste et avec le consentement commun, nous devons considérer que c’est notre devoir de les inciter à se rassembler avec le peuple de Dieu. Sinon que la responsabilité repose sur la tête des parents ou des tuteurs et que toute la condamnation ou conséquence soit sur leur tête conformément à la dispensation qu’il nous a confiée; car Dieu a voulu que son œuvre soit raccourcie en justice dans les derniers jours; c’est pourquoi ins­truisez d’abord les parents et ensuite, avec leur consentement, qu’ils persuadent les enfants d’embrasser également l’Évangile. Si les enfants embrassent l’Évangile et que leurs parents ou leurs tuteurs sont des incroyants, enseignez-leur à rester chez eux et à obéir à leurs parents ou à leurs tuteurs, s’ils l’exigent; mais s’ils consentent à ce qu’ils se rassemblent avec le peuple de Dieu, qu’ils le fassent et rien de mal ne sera fait; et que tout se fasse avec soin et avec justice et Dieu protégera personnellement de telles personnes.

Deuxièmement, il est du devoir des anciens, lorsqu’ils entrent dans une maison, de faire en sorte que leurs travaux et leur voix d’avertissement s’adressent au maître de cette maison; s’il reçoit l’Évangile, il pourra exercer son influence sur sa femme aus­si, avec consentement, dans le cas où elle recevrait l’Évangile; mais si l’homme ne re­çoit pas l’Évangile, mais consente que sa femme le reçoive et qu’elle croie, qu’elle le reçoive. Mais si un homme interdit à sa femme ou à ses enfants, avant qu’ils ne soient majeurs, de recevoir l’Évangile, le devoir de l’ancien est de passer son chemin et de n’exercer aucune influence contre lui, et que la responsabilité soit sur sa tête; secoue la poussière de tes pieds en témoignage contre lui, et les pans de ton habit seront blanchis de leur âme. Leurs péchés ne retomberont pas sur ceux que Dieu a envoyés pour les avertir de fuir la colère à venir et de se sauver de cette génération perverse. Les serviteurs de Dieu n’auront pas parcouru les nations des Gentils avec la voix d’avertissement que l’ange destructeur commencera à dévaster la terre de ses habi­tants, et comme le prophète l’a dit: «Son bruit seul donnera l’épouvante.» Je parle ainsi parce que je me préoccupe de mon prochain, je le fais au nom du Seigneur, étant poussé par le Saint-Esprit. Que ne puis-je les arracher au tourbillon de misère dans lequel je les vois se plonger par leurs péchés, afin que par la voix d’avertisse­ment je puisse devenir l’instrument qui les amènera à une repentance non feinte, afin qu’ils aient la foi pour résister au mauvais jour!

Troisièmement, il est du devoir d’un ancien, lorsqu’il entre dans une maison, de sa­luer le maître de cette maison, et s’il obtient son consentement, alors il peut prêcher à tous ceux qui sont dans cette maison; mais s’il n’obtient pas son consentement, qu’il n’aille pas auprès de ses esclaves ou de ses serviteurs, mais que la responsabilité et les conséquences soient sur la tête du maître de cette maison, et la culpabilité de cette maison ne sera plus sur tes habits, tu es libre: c’est pourquoi secoue la poussière de tes pieds et passe ton chemin. Mais si le maître de cette maison te donne son consentement de prêcher à sa famille, à sa femme, à ses enfants, à ses domestiques, à ses serviteurs ou à ses servantes, ou à ses esclaves, alors le devoir de l’ancien est de représenter hardiment la cause du Christ et d’avertir ces gens de ce qu’ils doivent se repentir unanimement et être baptisés pour la rémission des péchés et pour le Saint-Esprit, leur commandant toujours, au nom du Seigneur, dans l’esprit de dou­ceur, d’avoir de l’affection les uns pour les autres, que les pères soient bons pour leurs enfants, les maris pour leurs femmes, les maîtres pour leurs esclaves ou leurs serviteurs, les enfants obéissant à leurs parents, les femmes à leurs maris et les escla­ves ou les serviteurs à leurs maîtres.


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:37
Paroles du prophète aux Douze

Le 12 novembre 1835 à 6 heures les apôtres se réunirent en conseil avec la Première Prési­dence et, en cette occasion, le prophète leur adressa les paroles suivantes:

Je suis heureux de la possibilité qui m’est offerte de me réunir en cette occasion avec ce conseil. Je suis certain que l’Esprit du Seigneur est ici et je suis content de tous les frères présents; il est inutile que je dise que vous avez ma confiance la plus absolue et que j’ai l’intention de vous soutenir au maximum, car je sais bien que vous devez dé­fendre ma réputation contre les calomnies et les reproches vils de notre génération impie, et que vous avez de la joie à le faire.

Les ténèbres règnent aujourd’hui comme à l’époque où Jésus-Christ allait être cru­cifié. Les puissances des ténèbres s’efforçaient d’obscurcir le soleil brillant de la jus­tice qui commençait à se lever sur l’aube et allait bientôt jaillir en grandes bénédic­tions sur la tête des fidèles; et laissez-moi vous dire, frères, que de grandes bénédic­tions vous attendent maintenant et seront bientôt déversées sur nous si nous sommes fidèles en tout, car nous avons même droit à de plus grandes bénédictions qu’eux, parce qu’ils avaient la personne du Christ avec eux pour les instruire du grand plan de salut. Sa présence personnelle, nous ne l’avons pas, c’est pourquoi nous avons be­soin d’une foi plus grande vu la situation spéciale dans laquelle nous sommes; et suis décidé de faire tout ce que je peux pour vous soutenir, même s’il m’arrive de faire par inadvertance beaucoup de choses qui ne sont pas justes aux yeux de Dieu.



La parabole du levain

«Il leur dit cette autre parabole: Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée.» Cela peut signifier que l’Église des saints des derniers jours est née d’un peu de levain qui a été mis dans trois témoins. Voyez à quel point cela ressemble à la parabole! Elle fait actuellement lever rapidement les morceaux et fera bientôt lever toute la pâte. Mais continuons :

«Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles, et il ne lui parlait point sans para­bole, afin que s’accomplit ce qui avait été annoncé par les prophètes: J’ouvrirai ma bouche en paraboles, je publierai des choses cachées depuis la création du monde. Alors, il renvoya la foule, et entra dans la maison. Ses disciples s’approchèrent de lui, et dirent: Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. Il répondit: Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme; le champ, c’est le monde; la bonne semence, ce sont les fils du royaume; l’ivraie, ce sont les fils du malin.» Que nos lec­teurs maintenant notent l’expression «le champ, c’est le monde, l’ivraie, ce sont les fils du malin, l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable, la moisson, c’est la fin du monde [qu’ils fassent particulièrement attention à cette expression: la fin du monde], les moissonneurs, ce sont les anges.»


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:37
Une nuée de témoins

Les Écritures et des centaines de témoins spéciaux nous apportent une nuée de témoignages du Sauveur.


Dans le texte des Écritures, les nuées sont souvent utilisées pour indiquer une présence spirituelle. Le Seigneur apparaît dans une nuée pour guider les enfants d’Israël dans le désert vers la Terre promise. Jésus ressuscité est reçu par une nuée lors de son ascension. À la fin du monde, le Sauveur descendra dans les nuées avec puissance et une grande gloire (voir Exode 13:21 ; Actes 1:9 ; Matthieu 24:30).

L’apôtre Paul a écrit aux Hébreux : « Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement… ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi » (Hébreux 12:1-2).

La « nuée de témoins » de la métaphore employée par l’apôtre Paul au midi des temps s’est transformée en de nombreuses nuées de témoins. Depuis le début du Rétablissement, la plénitude des Écritures et des centaines de témoins spéciaux font pleuvoir sur nous des témoignages de la divinité de Jésus-Christ.


Une Nuée de Témoins Avant Sa Naissance Ici-bas

Au moment de Noël, nos pensées se tournent particulièrement vers la naissance de notre Sauveur. Nous lisons souvent le témoignage des gens qui ont été témoins de sa venue dans la chair, comme le rapportent les Écritures et méditons à ce propos : Marie (voir Luc 1:26-56 ; 2:7, 19) et Joseph (voir Matthieu 1:18-25 ; 2:13-23), Élisabeth (voir Luc 1:41-45) et Zacharie (voir Luc 1:67-79), les bergers (voir Luc 2:8-20), Siméon (voir Luc 2:21-35), Anne (voir Luc 2:36-38), les mages (voir Matthieu 2:1-12) et les habitants de l’Amérique ancienne (voir 3 Néphi 1:15-21).

Nous pouvons aussi revoir ce que disent dans les Écritures ceux qui ont été au courant de sa venue longtemps avant qu’elle ne se produise et méditer à ce propos :

« Et le Seigneur parla à Adam, disant… le nom [du] Fils unique est le Fils de l’Homme, Jésus-Christ, Juge intègre, qui viendra au midi du temps. C’est pourquoi, je vous donne le commandement d’enseigner libéralement ces choses à vos enfants » (Moïse 6:55, 57-58).

« Et il arriva qu’Hénoc parla avec le Seigneur… [et] vit le jour de la venue du Fils de l’Homme, dans la chair, et son âme se réjouit » (Moïse 7:20, 47).

Abraham écrivit en Canaan : « C’est ainsi que moi, Abraham, je parlai avec le Seigneur, face à face… Et le Seigneur me dit… je suis le Seigneur, ton Dieu » (Abraham 3:11, 19). « Abraham vit sa venue, et fut rempli de joie et d’allégresse » (Hélaman 8:17).

« Moïse se tint en la présence de Dieu et lui parla face à face » (Moïse 1:31). « Oui, n’a-t-il pas témoigné que le Fils de Dieu viendrait? » (Hélaman 8:14).

Le Sauveur dit au frère de Jared : « Parce que tu sais cela, tu es racheté de la chute… c’est pourquoi je me montre à toi… et j’apparaîtrai à mon peuple dans la chair comme je t’apparais dans l’esprit » (Éther 3:13, 16).

Ésaïe a déclaré : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné » (Ésaïe 9:5) ; « mes yeux ont vu le Roi, l’Éternel des armées » (Ésaïe 6:5).

Dans une vision, Léhi « vit un Être [Jésus-Christ] descendre du milieu du ciel » (1 Néphi 1:9).

Néphi dit : « Et je regardai et vis de nouveau la vierge portant un enfant dans ses bras. Et l’ange me dit : Vois l’Agneau de Dieu, oui, le Fils du Père éternel ! » (1 Néphi 11:20-21). Néphi témoigne en outre : « Mon frère Jacob l’a vu, lui aussi, comme je l’ai vu » (2 Néphi 11:3).

Jacob déclare : « Il se montrera dans son corps à ceux qui sont à Jérusalem… car il faut que le grand Créateur accepte de se soumettre à l’homme dans la chair… Et il vient dans le monde afin de sauver tous les hommes » (2 Néphi 9:5, 21).

Abinadi affirme : « Dieu lui-même descendra parmi les enfants des hommes, et prendra sur lui la forme de l’homme » (voir Mosiah 13:34).

Alma a prophétisé : « il naîtra de Marie, à Jérusalem, qui est le pays de nos ancêtres ; elle-même sera vierge, vase précieux et élu » (Alma 7:10).


Une Nuée de Témoins Depuis Sa Résurrection

Pensez à ces passages qui se trouvent parmi la nuée de témoins des Écritures et des annales de l’histoire de l’Église qui attestent que le Seigneur vit aujourd’hui :

Dans un jardin de Jérusalem, « Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu : Rabbouni ! » (Jean 20:16).

Alors que onze des apôtres étaient réunis, « Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux… Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jean 20:26, 28).

Jean le révélateur, exilé dans une île : « Quand je le vis, je tombai à ses pieds… Il posa sur moi sa main droite en disant : Ne crains point ! Je suis… le vivant. J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles » (Apocalypse 1:17-18).

L’apôtre Paul : « Après eux tous, il m’est aussi apparu à moi » (1 Corinthiens 15:8).

Pierre, le chef des apôtres, a témoigné avec assurance : « Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux » (2 Pierre 1:16).

Les 2500 qui s’étaient réunis dans la ville d’Abondance dans l’Amérique ancienne s’avancèrent « un à un jusqu’à ce qu’ils se fussent tous avancés, et eussent vu de leurs yeux, et touché de leurs mains, et connussent avec certitude et eussent témoigné » (3 Néphi 11:15).

Mormon a témoigné : « Et moi, ayant quinze ans… je fus visité par le Seigneur, et goûtai et connus la bonté de Jésus » (Mormon 1:15).

Moroni a témoigné : « J’ai vu Jésus, et… il a parlé face à face avec moi » (Éther 12:39).

Joseph Smith, fils, dans sa 15e année, affirme : « Quand la lumière se posa sur moi, je vis deux Personnages… L’un d’eux… dit, en me montrant l’autre: Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoute-le! » (Joseph Smith, Histoire 1:17 ; italiques dans l’original).

À Hiram (Ohio) Joseph Smith, le prophète, et Sidney Rigdon (1793-1876) furent enveloppés dans une vision céleste et témoignèrent : « Nous le vîmes, et ce, à la droite de Dieu ; et nous entendîmes la voix rendre témoignage qu’il est le Fils unique du Père » (D&A 76:23).

À Kirtland (Ohio), après la consécration du temple, Joseph Smith, le prophète, et Oliver Cowdery (1806-1850) déclarèrent : « Nous vîmes le Seigneur debout sur la balustrade de la chaire… disant : Je suis le premier et le dernier ; je suis celui qui vit, je suis celui qui fut immolé ; je suis votre avocat auprès du Père » (D&A 110:2-4).

Lorenzo Snow (1814-1901) a dit à sa petite-fille : « Il se tenait juste ici, à un mètre environ au-dessus du sol. On aurait dit qu’il se tenait sur une plaque d’or massif » (cité dans LeRoi C. Snow, « An Experience of My Father’s », Improvement Era, septembre 1933, p. 677).

Joseph F. Smith (1838-1918) explique : « Je vis les multitudes des morts… Tandis que cette vaste multitude attendait et conversait… le Fils de Dieu apparut, proclamant la liberté aux captifs qui avaient été fidèles » (D&A 138:11, 18).

En conférence générale, Spencer W. Kimball (1895-1985) a rendu témoignage en citant John Taylor (1808-1887) : « ‹Je sais que Jésus-Christ vit›, disait John Taylor, mon prédécesseur, ‹car je l’ai vu.› Je vous rends ce témoignage, mes frères, au nom de Jésus-Christ » (« Fortifier la famille, cellule de base de l’Église », L’Étoile, octobre 1978, p. 87).


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Jeu 17 Oct - 3:37
L'appel de prophète !

En 1844, alors qu’il s’acquittait d’une responsabilité dans les états de l’Est des États-Unis, Lorenzo Snow apprit que Joseph Smith, le prophète, et son frère, Hyrum, étaient morts en martyrs. Il dit : « La nouvelle de ce triste événement était, bien sûr, complètement inattendue et m’a frappé d’une grande surprise et d’un profond chagrin qu’il m’est impossible de décrire avec des mots. » Obéissant aux instructions du Collège des douze apôtres, il fit les préparatifs pour retourner chez lui à Nauvoo (Illinois, États-Unis).

Il raconta plus tard : « Certains pensaient, du vivant de Joseph, que l’Église ne pourrait prospérer si Joseph ne guidait pas sa destinée. Quand le temps vint pour lui de quitter ce monde en martyr et de passer dans le monde des esprits, les saints de tout le royaume de Dieu furent grandement agités. C’était quelque chose d’inattendu. Ils ne savaient pas vraiment comment les choses allaient se dérouler ensuite. La responsabilité [de diriger l’Église] incomba alors au Collège des douze apôtres et, grâce aux bénédictions que Dieu leur accorda, à l’esprit d’inspiration qui demeurait dans leur cœur et à la direction du Tout-Puissant, le royaume alla de l’avant.»



Le deuxième président de l’Église, Brigham Young, mourut en 1877, après avoir dirigé l’Église pendant trente-trois ans. Lorenzo Snow, alors membre du Collège des Douze, assista de nouveau à un changement dans la direction terrestre de l’Église. Il dit plus tard que le président Young « était décédé presque de manière inattendue ». Il ajouta : « Les saints n’étaient guère préparés à cela. Et pourtant le royaume de Dieu alla de l’avant. »

Quand John Taylor, le troisième président de l’Église, mourut en 1887, frère Snow rassura les saints : « Le Seigneur a jugé bon d’appeler maintenant notre cher frère, le président Taylor, loin de ces scènes de souffrance et de martyre, et l’Église continue d’aller de l’avant. »

En 1898, environ onze ans après avoir rassuré les saints lors des obsèques du président Taylor, Lorenzo Snow eut besoin de cette même assurance. Il était alors président du Collège des Douze. Wilford Woodruff était président de l’Église et sa santé physique déclinait. Le président Snow savait que, selon l’ordre de succession établi, il présiderait l’Église s’il vivait plus longtemps que le président Woodruff. Un soir, il se sentit particulièrement accablé en pensant à cette possibilité. Ne se sentant pas à la hauteur pour assumer la direction de l’Église, il alla dans une pièce du temple de Salt Lake City pour prier. Il demanda à Dieu d’épargner la vie du président Woodruff mais promit aussi qu’il remplirait tous les devoirs que Dieu lui donnerait.



Le président Woodruff mourut le 2 septembre 1898, peu de temps après la prière fervente du président Snow au temple. Le président Snow était à Brigham City, à une centaine de kilomètres au nord de Salt Lake City, quand il reçut cette nouvelle. Il prit ses dispositions pour se rendre le soir même à Salt Lake City en train. À son arrivée, il alla de nouveau dans une salle privée du temple pour prier. Il reconnut ses sentiments de faiblesse mais se dit prêt à faire la volonté du Seigneur. Il demanda à être guidé et attendit une réponse mais aucune ne vint. Il quitta donc la pièce.

En entrant dans un grand couloir, il reçut la réponse et l’assurance qu’il avait cherchées. Devant lui se tenait le Sauveur ressuscité, qui lui dit ce qu’il devait faire. Le président Snow raconta plus tard cette expérience à sa petite-fille, Alice Pond. Elle nota la conversation qu’elle avait eue avec son grand-père dans le temple de Salt Lake City.



« Ensuite [grand-père] a fait de nouveau un pas vers moi, m’a posé sa main droite sur la tête et a dit : ‘Ma petite-fille, je veux que tu te souviennes que c’est le témoignage de ton grand-père : il t’a dit de sa propre bouche qu’il a vraiment vu le Sauveur, ici dans le temple, et qu’il lui a parlé face à face5.»

La conversation du président Snow avec le Sauveur était la confirmation sacrée d’une vérité qu’il connaissait depuis des années : Jésus-Christ est à la tête de l’Église. Inspiré par cette vérité, le président Snow témoigna fréquemment que l’Église continuerait sa progression en dépit de l’opposition. Il exprima sa reconnaissance d’avoir la bénédiction de participer à la progression de l’œuvre du Seigneur dans les derniers jours. Lors de la conférence générale d’octobre 1898, à laquelle il fut soutenu comme président de l’Église, il déclara : « Décrétons en notre cœur, témoignons intérieurement au Seigneur, que nous serons un peuple meilleur, que nous serons un peuple plus uni lors de notre prochaine conférence qu’aujourd’hui. Ce doit être le sentiment et la détermination de chaque homme et de chaque femme présents à cette assemblée solennelle. Je ressens le désir d’être plus dévoué aux intérêts du royaume de Dieu et à la réalisation de ses desseins que dans le passé6. »
Contenu sponsorisé

La croyance des mormons - Page 4 Empty Re: La croyance des mormons

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum