-28%
Le deal à ne pas rater :
DODO Lot de 2 oreillers Tendance – 60 x 60 cm à 12,99€
12.99 € 17.99 €
Voir le deal

"Aux sources du racisme"

Aller en bas

"Aux sources du racisme" Empty "Aux sources du racisme"

Message  Arlitto Ven 27 Sep - 15:04

.

Couleur de peau : les gènes réfutent la notion de race

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des chercheurs américains ont étudié les gènes impliqués dans la couleur de peau chez les Africains. Ils ont trouvé que des variants génétiques associés à une peau claire ou à une peau foncée sont présents à la fois en Afrique et dans d'autres populations du monde.

L'humanité se décline dans le monde avec toute une palette de couleurs de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Jusqu'à présent, on connaissait peu de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] liés à la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de la peau et ceux-ci ont plutôt été découverts dans des populations européennes. Or, en Afrique, les habitants n'ont pas tous la même [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de peau. Quels sont les gènes qui expliquent cette diversité ?

Pour le savoir, des chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont mesuré la réflectance de la peau de plus de 2.000 Africains, en prenant une mesure au niveau du bras. La peau la plus sombre était celle d'une population d'Afrique de l'est, et la plus claire celle des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] San en Afrique australe.



Quatre zones du génome associées aux différences de couleurs de peau.

Grâce aux informations [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] provenant d'environ 1.600 personnes, les chercheurs ont trouvé quatre zones du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] associées aux différences de couleurs de peau. La région qui ressortait en premier se trouvait autour du gène SLC24A5. Un variant de ce gène est connu pour jouer un rôle dans la coloration claire de la peau de populations européennes et d'Asie du sud. Ce variant apparu il y a plus de 30.000 ans se retrouve dans des populations éthiopiennes et tanzaniennes qui ont des ancêtres en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] du sud et dans le Moyen-Orient. Ceci suggère que le variant a été importé de ces régions.

Une autre région du génome, contenant le gène MFSD12, était associée à la pigmentation de la peau. Ce gène est peu exprimé dans les  peaux dépigmentées de personnes souffrant de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], une maladie de la pigmentation de la peau. Les chercheurs ont trouvé que des mutations dans ou autour de ce gène, qui étaient associées à une pigmentation sombre, étaient fréquentes dans des populations sub-sahariennes, mais pas chez les San à la peau plus claire. Ces variants étaient aussi présents dans des populations indiennes et australo-mélanésiennes qui ont elles aussi une peau sombre : les mêmes variants se retrouvent hors d'Afrique ! Les personnes qui ont une peau sombre en Inde du sud, en Australie ou en Nouvelle-Guinée n'auraient pas évolué indépendamment : elles auraient pu hériter ces variants sombres de populations venues d'Afrique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des ancêtres africains à la peau claire

Chez les San, des variants génétiques de MFSD12, OCA2 et HERC2 étaient plus fréquents. Or les gènes OCA2 et HERC2 ont été liés aux variations de couleur de peau, des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], des cheveux chez les Européens.  Dans OCA2, les chercheurs ont identifié un variant courant chez les européens et les San, qui donnerait une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] plus courte et moins fonctionnelle. Ce gène éclaircirait donc à la fois la peau des Européens et des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] du Botswana.

Dans cette étude, la plupart des variations génétiques associées avec une peau claire ou foncée sont apparues il y a plus de 300.000 ans. Certaines auraient émergé il y a un million d'années, bien avant l'apparition de l'Homme moderne ! Or, la version ancienne de ces variants était souvent celle d'une peau claire. Sarah Tishkoff, professeur à l'université de Pennsylvanie, a expliqué dans un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : « il est donc logique que la couleur de la peau chez les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] des humains modernes ait pu être relativement claire. Il est probable que lorsque nous avons perdu les poils couvrant nos corps et que nous nous sommes déplacés des forêts vers la savane ouverte, nous avions besoin d'une peau plus foncée. »

En effet, la couleur de peau peut être liée à une adaptation à l'environnement. Une peau sombre aide à prévenir les conséquences négatives de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ultraviolette ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) ; une peau claire est plus efficace pour fabriquer de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans des régions du monde avec moins d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


Il n'y a pas de race africaine.

Ce travail paru dans la revue [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] montre aussi que la génétique contredit la notion de races : « il n'y a pas de race africaine. Nous montrons que la couleur de la peau est extrêmement variable sur le continent africain et qu'elle évolue encore. En outre, dans la plupart des cas, les variants génétiques associés à la peau claire sont apparus en Afrique. »

Le saviez-vous ?
Des cellules de la peau, les mélanocytes, possèdent des poches, les mélanosomes, contenant des molécules de pigment. La couleur de la peau varie en fonction du pigment : les mélanosomes contiennent des mélanges d’un pigment marron-noir (eumélanine) et d’un pigment jaune-rouge (phéomélanine). 

Ce qu'il faut retenir


  • Les chercheurs ont étudié les génomes de près de 1.600 Africains.

  • Ils ont identifié de nouveaux gènes impliqués dans la pigmentation de la peau.

  • Les variants qui favorisent une peau claire ont une origine africaine.



Vidéo :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'environnement conditionne-t-il l’évolution de l’Homme ?  Dans sa théorie de l’évolution, Darwin propose que le moteur la sélection naturelle soit la lutte pour la survie (struggle for life). Dans un environnement changeant, l’Homme, comme les autres espèces, est soumis à ces lois de l’évolution.  

Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Messages : 10421
Date d'inscription : 18/09/2019

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Aux sources du racisme" Empty Re: "Aux sources du racisme"

Message  Arlitto Ven 27 Sep - 15:07

.

Aux sources du racisme 



L’histoire du racisme: les dessous des cartes!

Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat sans fondement scientifique de l'existence de races au sein de l'espèce humaine, considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d'autres.



Citations des philosophes des "lumières"

1. "Quoi qu'en général les Nègres aient peu d'esprit, ils ne manquent pas de sentiment."
Diderot (Encyclopédie, 1772)
2. "Dire que les Égyptiens, les Perses, les Grecs furent instruits par les juifs, c'est dire que les Romains apprirent les arts des Bas-Bretons."
Voltaire (Essai sur les mœurs et l’esprit des nations, 1753)
3. "Les femmes ressemblent aux girouettes, elles se fixent quand elles se rouillent."
Voltaire (Le Sottisier, paru post-mortem en 1883)
4. "Il n'est permis qu'à un aveugle de douter que les Blancs, les nègres, les albinos, les Hottentots, les Chinois, les Américains ne soient des races entièrement différentes."
Voltaire (Essai sur les mœurs et l’esprit des nations, 1753)
5. "La femme a tout contre elle, nos défauts, sa timidité, sa faiblesse."
Jean-Jacques Rousseau
6. "C'est à regret que je parle des juifs : cette nation est, à bien des égards, la plus détestable qui ait jamais souillé la terre."
Voltaire (Le Dictionnaire philosophique, 1769)

7. "L'amour a été inventé par les femmes pour permettre à ce sexe de dominer, alors qu'il était fait pour obéir"
Jean-Jacques Rousseau

8. "Les Blancs sont supérieurs à ces Nègres, comme les Nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres."
Voltaire (Traité de métaphysique)

9. "Nous n'achetons des esclaves domestiques que chez les Nègres ; on nous reproche ce commerce. Un peuple qui trafique de ses enfants est encore plus condamnable que l'acheteur. Ce négoce démontre notre supériorité; celui qui se donne un maître était né pour en avoir."
Voltaire (Essai sur les mœurs et l’esprit des nations, 1753)

10. "On ne peut se mettre dans l’idée que Dieu, qui est un être sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. [...] Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous mêmes chrétiens."
Montesquieu (De l’esprit des lois, 1748)

.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Messages : 10421
Date d'inscription : 18/09/2019

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Aux sources du racisme" Empty Re: "Aux sources du racisme"

Message  Arlitto Ven 5 Aoû - 13:38

Chez les hébreux, Dam ,"demm دَمّ en arabe - al dam الدم le sang)", veut dire presque littéralement : du sang ! 
Adam : "Rouges, vermeil".

Lien :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Définition de "'Adam"
1.être de couleur rouge
2.Couleur voyante et vive, comme les péchés
Exode 26 : 14  Tu feras pour la tente une couverture de peaux de béliers teintes en rouge ('Adam), et une couverture de peaux de dauphins par-dessus. 

Lien :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Messages : 10421
Date d'inscription : 18/09/2019

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Aux sources du racisme" Empty Re: "Aux sources du racisme"

Message  Arlitto Ven 5 Aoû - 13:49

.
Étymologie : RACE, subst. fém.

Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1480 rasse « ensemble des ascendants et des descendants d'une même famille, d'un même peuple » (Myst. Viel Test., éd. J. de Rothschild, t. 1, p. 162, 4270); id. race (ibid., t. 4, p. 311, 34208: Destruyt sera, luy et sa race); 2. 1549 « rejeton, postérité » 

(J. du Bellay, Vers liriques, IX, A Boviv, 70 ds Œuvres, éd. H. Chamard, t. 3, p. 123: Ou me guidez vous, Pucelles [les Muses], Race du Pere des Dieux?); 3. 1552 « durée d'une génération » (Id., Œuvres de l'in-vention de l'auteur, VII, 147, ibid., t. 4, p. 163); 4. 1558 « origine, extrac-tion » 

(Id., Les Regrets, LXIV, 11, éd. E. Droz, p. 76: Et combien voyons nous aujourd'huy de bastards [...] Exceller ceulx qui sont de race legitime?); 1559 (J. Grévin, La Trésorière, II, 4, éd. L. Pinvert, p. 80: Autant peut le lay que le prestre, [...] Le pauvre, comme un de grand'race); 1579 abs. « origine noble » 

(P. Larivey, La Vefve, I, 2, éd. Viollet le Duc, Anc. théâtre fr., t. 5, p. 112: Que me servent les biens, la jeunesse, la race et les amis, sans Emée?); 5. 1564 « catégorie, classe de gens de même profession, de même caractère, etc. » (Indice de la Bible, f o282); 6. 1636 désigne une lignée de rois de France (Monet: Race de Pepin). B. 1. Ca 1500 « subdivision d'une espèce, à caractères héréditaires, représentée par un certain nombre d'individus » 

(Philippe de Commynes, Mém., éd. J. Calmette, t. 3, p. 80: races des chevaulx); 2. 1684 « population humaine qui se distingue d'autres populations par la fréquence relative de certains traits héréditaires »; ([Fr. Bernier], Nouvelle Division de la terre, par les différentes Espèces ou Races d'hommes qui l'habitent, in Journal des Sçavans, 24 avr., pp. 85-89); 1733 

(Abbé J.-B. Dubos, Réflexions crit. sur la poés. et la peint., t. 2, p. 311: race de Pigmées; 1749 (Buffon, Hist. nat., t. 3, p. 379: la race Lappone et la race Tartare)). Empr. à l'ital.razza, att. dep. ca 1300 sous la forme razzo (destrier di grande razzo, poème intitulé Intelligenza d'apr. Prati), puis razza « famille, espèce d'animaux » (dep. xives., Commentaires sur Dante ds Tomm.-Bell.), d'orig. controversée. Pour FEW (t. 10, pp. 111b-112a et 115-116), qui reprend une hyp. déjà proposée par Canello, L. Spitzer (ds Z. rom. Philol. t. 53, pp. 300-301) et Prati, razzo (devenu razza par changement de genre) est issu du nomin. lat. ratio « calcul, compte; système, procédé » et en lat. chrét. « idée, conception (d'une chose) » 

(chez St Augustin et St Thomas d'Aquin), d'où « modèle d'une chose, d'un être vivant; race »; cette hyp. est confirmée par le fait que l'ital. ragione, issu de l'acc. rationem, a eu le sens de « qualité, espèce, race » du xiiieau xviies. (v. Tomm.-Bell.). 

Pour G. Merk (ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 7, 1, pp. 177-188), qui reprend en la complétant une hyp. déjà formulée par C. Salvioni (ds Romania t. 31, p. 287) et REW3n o3732, l'ital. razza est issu avec aphérèse (phénomène fréq. en ital.) du lat. generatio « génération, reproduction », naraccia « race », att. au xvies. dans le dial. de Belluno en Vénétie, pouvant représenter une forme intermédiaire (v. Salvioni, loc. cit.); à l'appui de cette hyp., G. Merk montre que les sens de l'a. ital. et de l'a. prov. rassa correspondent beaucoup plus à ceux du lat. biblique generatio « famille, descendance; engeance; espèce, race » qu'à ceux de ratio dont le sens le plus proche n'est que « caractéristique de ce qui appartient à la famille » (v. aussi E. Lerch ds Rom. Jahrb. t. 3, 1950, pp. 198-205); il cite également l'a. fr. generace qui, issu de l'acc. generationem, a eu le sens de « famille, race » 

(2emoit. xiiies., Blancandin ds T.-L.) et de « bande de gens au service de quelqu'un » (fin xiies., Brut de Munich, ibid.), ce 2esens étant à rapprocher de l'a. prov. rassa « bande d'individus qui complotent » (fin xiies., Guiraut de Bornelh) qui s'explique mal à partir de l'étymon. ratio

Pour G. Merk, l'ital. razza, l'a. prov. rassa et l'a. fr. generace seraient en fait issus d'une contamination sém. et phonét. de generatio (éventuellement sous une forme avec métathèse *gerenatio) avec ratio, aidée par la synon. partielle de natio (nation*); il s'agirait de mots pop. (mais influencés par la prononc. du lat. carol.) et la forme ne viendrait pas du nomin. lat. mais d'une substitution de -atia à -ationem. Pour d'autres hyp. et leurs critiques, v. FEW t. 10, p. 115a.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Messages : 10421
Date d'inscription : 18/09/2019

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Aux sources du racisme" Empty Re: "Aux sources du racisme"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum