Forum du Monde des Religions
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-45%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux dont induction
29.49 € 53.27 €
Voir le deal

Aller en bas
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Empty Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque

Ven 16 Oct 2020 - 18:25
.

Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque

MOUVEMENT MISSIONNAIRE INTÉRIEUR LAÏQUE




            Le Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque dans sa forme actuelle existe sur le plan mondial depuis 1920, en France depuis 1926. C'est un mouvement, une activité volontaire non sectaire à but non lucratif, non constitué en société, dans lequel de nombreux chrétiens, principalement des laïques de toutes positions sociales, venant de diverses dénominations ou non, coopèrent volontairement.

             Les assemblées de ces chrétiens, toutes entièrement autonomes comme du temps des Apôtres, sont disséminées à travers le monde. Le Mouvement n'est affilié à aucun groupe ou dénomination.

             Son nom est une commodité répondant à des fins de publication et autres utilisations afférentes à ses desseins non confessionnels. Il s'interdit tout prosélytisme absurde, insultant et avilissant.

             Le but du MMIL est de prêcher l'Évangile (les «
grands sujets de joie»). Évangile de Luc, chapitre 2, versets 10, 14, de répandre et d'en encourager d'autres à répandre la connaissance de la Bible, particulièrement en ce qui concerne notre époque et ses bouleversements actuels dans tous les domaines et activités de la Société. Il s'efforce de susciter de développer un plus grand intérêt à l'étude individuelle et en groupe selon des vues non sectaires, dans des lieux de rassemblements, des foyers, etc.. Ses efforts tendent également à mieux faire connaître et démontrer les valeurs morales et éthiques universelles du Livre par excellence. Pour mener à bien ses desseins, le MMIL édite et répand selon tous les moyens permis par la loi — grâce à l'activité de colporteurs occasionnels, d'évangélistes et autres travailleurs chrétiens, par courrier, etc. — des ouvrages basés sur la Bible, la raison et les faits ainsi que des journaux (spécialement « l'Étendard de la Bible »), et des feuillets gratuits en diverses langues. Il utilise également son équipe d'orateurs, d'instructeurs et d'évangélistes qualifiés dans des services de prédication, des études bibliques, des réunions de débats et de questions, des programmes audiovisuels et des causeries publiques illustrées, devant divers groupes et associations, dans des mariages, des funérailles, etc. Il n'est jamais demandé d'argent pour leurs services, mais les participations volontaires sont acceptées.
Le MMIL
            Le Pasteur Charles Taze RUSSELL, né en 1852, fut durant quelques années un membre actif de l'Église Congrégationaliste de l'Y.M.C.A. (Union Chrétienne de Jeunes Gens). A partir de 1868, déçus par les doctrines confessionnelles, quelques amis et lui-même décidèrent de former un groupe dans lequel on n'étudierait que la Bible. Graduellement, ils en arrivèrent à une compréhension raisonnable et exacte du «But et de la Manière du Retour du Seigneur », du « Divin Plan des Ages » etc. Dès 1876 — 1877, le Pasteur Russell annonçait l'imminence du Retour du peuple juif sur sa terre. En 1878, avec quelques amis, il fonda « The Watch Tower and Bible Society ».

             
C'est en décembre 1913 qu'il employa pour la première fois le terme «
Laymen's Home Missionary Movement » traduit en français : « Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque », pour désigner, avec le Photodrame de la Création, une nouvelle branche d'activité envers le public en général. « We trust that this noble work will go on, and that the [R5365 : page 372] Lord's blessing will continue with it. We sometimes term it the « Layman's Home Missionary Movement. » We observe that the Classes participating in this work most vigorously are usually the most blessed of the Lord spiritually, as well as numerically. And undoubtedly all who thus serve as evangelists receive a great blessing in their hearts from the Lord. In the interests of those Classes that feel that a repetition of the Class Extension Work would not be wise, or that feel that they have speakers or financial strength which they can furnish for Sunday work at greater distances from their homes, we have recently proposed an « Auxiliary Pilgrim Service. » We trust that this may prove a means of blessing and furtherance of the work during the year just begun. » The Watch Tower décembre 1913

En 1919 — 1920, après la séparation, son principal collaborateur, le Pasteur P. S. L. JOHNSON, rejoint par bon nombre de membres, adopta cette appellation pour désigner le travail public du Mouvement qu'il venait de fonder et ayant pour but premier de réimprimer et de défendre les œuvres de C. T. RUSSELL.
En fait, le pasteur Russell est l'auteur, en 1913,  de l'appellation M.M.I.L qui fut reprise et donnée comme nom  au Mouvement créé en 1919-20. Nous faisons, ci-dessous, 

Un Redressement Nécessaire
            En effet, tout en respectant les personnes « Témoins de Jéhovah », nous sommes obligés de rappeler, comme le font à présent des historiens des religions, que même s'il fonda la société nommée ci-dessus, le Pasteur Russell n'est pas, strictement parlant, le fondateur de l' « Organisation des Témoins de Jéhovah ». Celle-ci adopta ce nom en 1931, alors que le Pasteur Russell mourut en 1916. C'est en 1917 que le juge Rutherford, prit possession de cette organisation, de sa revue « the Watch Tower », (nom changé plus tard en «The Watchtower »). Il abandonna la majeure partie de son œuvre et de ses « Études dans les Écritures » etc. Imité en cela par ses successeurs, il en changea grandement les idéaux, croyances, enseignements, méthodes et surtout l'esprit de tolérance.

             La presse publique et de nombreux chrétiens reconnaissent maintenant que le Pasteur Russell était un érudit capable en matière biblique, et un exégète sérieux s'appuyant rigoureusement sur les Saintes Écritures. Ses ouvrages sont de plus en plus redemandés.
ÉTENDARD DE LA BIBLE N° 79
            Une idée fausse largement répandue est que les erreurs d'enseignement et de pratique des « Témoins de Jéhovah » leur auraient été transmises par le Pasteur Charles Taze Russell (qui mourut en 1916). Une autre idée fausse est que c'est lui qui aurait fondé leur mouvement. S'il est vrai qu'avec quelques amis il fonda The Watch Tower Bible and Tract Society (qui est maintenant en la possession des « T. de J. ») comme moyen ou fonds financier par lequel des dons pouvaient être employés pour répandre le message de l'Évangile, et bien qu'il ait été le Président de cette Société et le Rédacteur de The Watch Tower jusqu'à sa mort (1916), IL NE FUT NULLEMENT le promoteur des « T. de J. », ni l'auteur de leur « extrémisme » en doctrine et en pratique.
            LE MOUVEMENT DES « T. de J. » FUT FONDE PAR LE JUGE RUTHERFORD EN 1931. Après la mort du Pasteur Russell, le Juge Rutherford — grâce à un subterfuge et à des subtilités juridiques — réussit à dissoudre le Conseil des Directeurs qui, selon les dispositions testamentaires prises par le Pasteur Russell, avait la charge de l’œuvre, et il usurpa la direction du mouvement.
            Le Juge Rutherford retint certains des enseignements du Pasteur Russell, mais graduellement il en renia la presque totalité, en leur substituant ses propres idées à lui, lesquelles, dans de nombreux cas, ne sont pas conformes aux Écritures et sont absolues, excessives. Nous avons publié en anglais un ouvrage de 750 pages, ainsi que de nombreux numéros de nos revues qui traitent en grand détail des faux enseignements et pratiques du Juge Rutherford, et montrent comment ils supplantèrent les enseignements et pratiques du Pasteur Russell. Quiconque impute les erreurs grossières, les prophéties défigurées et les absurdités manifestes du Juge Rutherford et des « T. de J. », au Pasteur Russell, présente ce dernier tout à fait sous un faux jour.
Publications
            Le M.M.I.L. met en circulation et recommande tout spécialement la série des 6 volumes des «Études dans les Écritures», ce qui implique la possession indispensable d'une Bible.

             Ces écrits ne sont rien moins qu'une compilation harmonieuse des Vérités de base de chacune des 12 principales dénominations de la Chrétienté, donc de l'œuvre des Réformateurs à travers les Ages. Des ouvrages d'autorité mondialement reconnue, produits de la plume de savants en langues hébraïque et grecque appuient ces enseignements.
            Ces derniers sont confirmés dans une autre série de volumes de P. S. L. Johnson qui cite des réformateurs, des historiens, des archéologues, des chronologistes dont voici une liste non exhaustive :
 Irénée, St Augustin, Marsille, John Wessell, Luther, Hubmaïer, Cranmer, Browne, Fox, Wesley, Campbell, Miller, James Strong, Robert Young, Benjamin Wilson, J.B. Rotherham, C. Tischendorf, Ivan Panin, John et Morton Edgar, etc.
*  *  *

CHRIST - SAUVEUR - ROI







Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Couronne2




Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Couronne2






La couronne de laurier représente la victoire de Jésus.
La croix représente la mort en Sacrifice de Jésus - la Rançon payée par le Sauveur pour tous les hommes.
La couronne d'or représente l'autorité divine exercée par un Roi - la Royauté de Jésus-Christ. Le Roi des rois

Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Empty Re: Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque

Ven 16 Oct 2020 - 18:28
MOUVEMENT MISSIONNAIRE INTÉRIEUR LAÏQUE

Présenté sur FR3 en 1985

Patientez quelques minutes pendant le téléchargement. Durée de la vidéo 13 minutes - 39 Mo




            Nous employons le nom Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque [en anglais Laymen’s Home Missionary Movement —Trad.] car notre Pasteur en décembre 1913 l’employa pour annoncer divers aspects de notre travail, spécialement l’œuvre d’extension qui était soutenue par ceux que l’église nominale principalement appelle des Laïques ; et nous l’employons pour faire la liaison de notre travail avec le sien [de notre Pasteur — trad.] par le nom. The Watch Tower décembre 1913
            En 1919-1920, après la séparation, son principal collaborateur, le Pasteur Paul S. L. JOHNSON, rejoint par bon nombre de membres, adopta cette appellation pour désigner le travail public du Mouvement qu'il venait de fonder et ayant pour but premier de réimprimer et de défendre les œuvres de C. T. RUSSELL.
 

http://ctrussell.fr/mmil.htm

http://ctrussell.fr/video3.htm

.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Empty Re: Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque

Ven 16 Oct 2020 - 18:30

BRANCHE FRANÇAISE

ORIGINE :
            En 1920, à des fins de publication (The Présent Truth — La Vérité Présente) et autres utilisations afférentes à leur but, quelques Étudiants de la Bible aux U.S.A. adoptèrent l'appellation « Laymen's Home Missionary Movement — Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque ». Elle reprenait le nom donné en 1913 par C. T. Russell à une forme spéciale de travail envers le public, en Amérique, avec le « Photodrame de la Création ». C'est en 1920, après la séparation d'avec J. F. Rutherford et ses suiveurs que Paul S. L. Johnson et Raymond G. Jolly, deux éminents professeurs et étudiants de la Bible en hébreu et en grec, ainsi que d'autres, adoptèrent ce nom pour leur Mouvement non confessionnel.

            Dès 1917, un français, Joseph Lefèvre, (1883-1964) qui traduisait des articles des Tours de Garde de C. T. Russell, suivit divers aspects de la controverse opposant les défenseurs des vérités bibliques développées durant 40 ans par C. T. Russell aux « déviationnistes » qui se scindèrent en de nombreux groupes plus ou moins importants, le principal étant dirigé par J. F. Rutherford qui est en réalité à l'origine de la Société des Témoins de Jéhovah.

LA SÉPARATION :
            Ce n’est cependant que le 1er septembre 1922 que parut une brochure, « Redressement Nécessaire », contenant une petite compilation non seulement des déviations de la Société, des falsifications des écrits de C. T. Russell, mais aussi des copies de lettres de ses opposants expédiées de divers continents. Le Comité de Rédaction était composé de J. Chevalier, H. Roussell, J. Lefèvre et E. Riegler.

DÉVELOPPEMENT :
            A DENAIN dans le Nord où se trouvait ce que l'on appelait « le berceau de la Vérité en France », une scission se produisit entre ceux qui s'en tenaient fidèlement aux enseignements bibliques doctrinaux et autres rappelés par C. T. Russell et ceux qui acceptaient les prétendues « nouvelles vérités » de la Société. Après avoir laissé à chacun, spécialement à partir du mois d'août, le temps d'examiner les treize points principaux de divergence, la séparation fut consommée le 10 septembre 1922. Les détails de cette séparation d'une quarantaine de membres sont consignés dans le compte-rendu de leur réunion du 24 septembre 1922 à Denain. Ainsi fut constituée, à l'époque, « l'Association des Étudiants de la Bible de Denain ».

            Sous l'impulsion des quatre personnes citées ci-dessus le premier numéro de « La Bonne Nouvelle » paraissait le 25 mars 1923, édité jusqu'en 1925 par le « Comité d'Études Bibliques ». C'est une compilation d'articles de C. T. Russell qui n'avaient pas été traduits avant sa mort. Ceci servit de trait d'union entre la période de la Parousie et celle de l'Épiphanie, les deux derniers numéros de cette publication contiennent déjà des articles importants de « La Vérité Présente ». C'est en 1926, qu'apparaît, en France, le Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque.

            Il est difficile de donner les noms de tous ceux qui ont enraciné le M. M. I. L. en France nous ne citerons pour la période « troublée » que les familles Bocquillon, Larvent, Bisiaux, Lambert, Farriaux, Lefèvre et autres.
            Dès 1926, « La Vérité Présente » commence à paraître, traduite en grande partie par Joseph Lefèvre et Samuel Lambert.

            Dans le même temps apparaît l'homme qui marquera de son empreinte le M. M. I. L., Marcel Caron (1903-1976). Jeune instituteur, il avait eu connaissance du « Plan Divin des Ages » par un vieux mineur ramenant chez lui son père qui venait d'être blessé à son travail.

            Connaissant et parlant très bien l'anglais, il devint un collaborateur efficient de Joseph Lefèvre dans la traduction et l'impression, aidé aussi très efficacement dans d'autres branches par Élie Bocquillon (1903-1984).
            En réalité, Marcel Caron eut la charge officieuse (pour raison professionnelle) mais réelle de l’œuvre de 1935 jusqu'à sa mort en 1976. Joseph Lefèvre ne fut, pour raison de santé, que le gérant officiel jusqu'en 1958.

            Il faut signaler également l'aide précieuse apportée à tous égards, à partir des années 20, par des amis polonais émigrés volontairement ou persécutés en Pologne à cause de leurs convictions. Ils recevaient dans leur langue, dès 1921, la « Vérité Présente » et tinrent leur première Convention à Bruay-en-Artois en 1926. Ils se répartirent dans le Nord, la Vendée, le Sud-ouest et la région de Saint-Etienne. Leur conducteur principal en France fut Joseph Hermann (1906-1961) durant quelques années, avant leur intégration dans le champ français. Il fût aidé par Jean Kuc (1903-1981), venu de Pologne avec sa famille après 1945 ainsi que par les frères Obajtek, dont l'un, César, (1919-2003) fut longtemps le traducteur de leur journal imprimé en France après la guerre de 1940-45, ainsi qu'un interprète zélé. Leurs descendants, parfaitement intégrés, demeurent des collaborateurs précieux.

            C'est après la seconde guerre, durant laquelle, avec l'aide d'Élie Bocquillon et des Larvent, père 1882-1954 et fils, Marcel Caron put faire paraître la « Vérité Présente », qu'il entreprit, seul, l'impression d'un volume sur une petite machine à imprimer des « faire-part » de décès et autres petits travaux. Il s'agissait du premier ouvrage de Russell destiné au public le « Divin Plan des Ages ». Heureusement, Marcel Caron fut, bientôt rejoint et secondé, en 1946, par cinq jeunes nouveaux membres, dont le représentant actuel du M. M. I. L., Gilbert Hermetz, qui travaillèrent trois ans et demi sur cet ouvrage, terminé en juillet 1950, et prêt pour le colportage et autres moyens de diffusion foires, marchés, etc toujours dans la légalité, la tolérance et le volontariat, chacun approfondissant l'enracinement.

            Parallèlement, Marcel Caron revoyait et améliorait la traduction des cinq autres volumes des « Études dans les Écritures » qui parurent entre 1953 et 1971, en plus d'autres écrits de la plume de C. T. Russell. Le M. M. I. L. est le seul Mouvement en France à avoir traduit et reproduit le maximum des écrits de Russell.

            En janvier 1957 paraissait le premier numéro de L'Étendard de la Bible, plus spécialement destiné au public en général. En outre, Marcel Caron élabora un plan de travail prévoyant la parution des volumes de l'Épiphanie, de la plume de Johnson. Il en fit paraître trois avant sa mort, sur les dix maintenant parus en français.

            Enfin, un travail important dans la défense d'Israël et du Sionisme biblique commença sous son égide à partir de 1956, et se poursuit toujours.
http://ctrussell.fr/origmmil.htm
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Empty Re: Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque

Ven 16 Oct 2020 - 18:36
LIVRES D'OCCASION



LE DIVIN PLAN DES AGES
Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Image332
UNE VÉRITABLE CLÉ BIBLIQUE
6.00 €



LE DIVIN PLAN DES AGES
Premier volume des Études dans les Écritures.


  • Auteur : Charles Taze Russell.

  • Editeur : MMIL.

  • Langue : Français.

  • Ecrit : en 1886.

  • Parution : 1978.

  • Format : De poche relié papier.

  • Nombre de pages : 372.


Ce volume contient une table des matières et un index des citations bibliques.



LE PHOTODRAME DE LA CREATION
Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Image089   Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Image088
9.80 €

 


LE PHOTODRAME DE LA CREATION
Cet ouvrage est une reproduction exacte, par procédé photographique, d'un exemplaire déjà usagé que nous avions en notre possession. Il nous était demandé depuis très longtemps par de nombreux amis de différents groupes ayant eu connaissance des écrits du Pasteur Russell et les ayant appréciés.


  • Auteur : Charles Taze Russell.

  • Editeur : MMIL.

  • Langue : Français.

  • Paru en 1914.

  • Réédité en : 1989.

  • Format : Relié pellior.

  • Nombre de pages : 193.



http://ctrussell.fr/bareme_france.htm
Contenu sponsorisé

Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque Empty Re: Russell par le Mouvement missionnaire intérieur laïque

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum