Forum du Monde des Religions
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

Aller en bas
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

Enuma Elish :  "l’Épopée de la création" Empty Enuma Elish : "l’Épopée de la création"

Ven 6 Mar - 18:32
.

Enuma Elish : "l’Épopée de la création"


Poème épique babylonien, Enuma Elish est le récit de la création.

Introduction
Célèbre poème mythologique, Enuma Elish est le texte le plus important de la mythologie babylonienne et sumérienne. Son nom signifie Lorsqu’en haut, car ce sont les premiers mots du texte.

« Lorsque Là-haut le ciel n’avait pas encore de nom,
 Et qu’Ici-bas la terre ferme n’avait pas de nom,
 Seuls Apsû-le premier, (eaux douces) le progéniteur, et Tiamat, (eaux salées) la génitrice qui les enfantera tous. »

Traduction des premières phrases d’Enuma Elish

On le surnomme l’Épopée de la création, car il narre l’ascension du dieu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (ou Mardouk) en tant que roi des dieux, après sa victoire sur les dieux primordiaux, dont [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et la création du monde qui en résulta.

Origines
L’origine de ce texte de référence date du XIIème siècle avant J.C, à l’époque de Nabuchodonosor 1er et donc de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Il a été gravé sur sept tablettes qui ont été retrouvées près de Mossoul (Irak) au XIXème siècle dans un état exceptionnel. Seule une partie de la cinquième tablette n’a pas été retrouvée, mais par chance ce texte a été copié de nombreuses fois, ainsi ce qui était inscrit sur cette partie manquante n’a pas été perdu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Références
Liens externes (en) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Internet Sacred Text Archives), [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Ancient History)

.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

Enuma Elish :  "l’Épopée de la création" Empty Re: Enuma Elish : "l’Épopée de la création"

Ven 6 Mar - 18:33
.

Babylone


Cité des terres mésopotamiennes, Babylone a marqué l’histoire et les légendes.

Introduction
Avec la cité d’[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], Babylone fait partie des grands lieux du Moyen-Orient, qui ne sont pas que des villes légendaires, puisque leur existence est inscrite dans l’histoire. Située en Mésopotamie sur les rives de l’Euphrate, à une centaine de kilomètres de Bagdad, Babylone à longtemps dominée toute la région.

Histoire
Mythe
Les mythes disent qu’elle aurait été fondée par le dieu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], après sa victoire sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Après avoir terrassé la déesse primordiale et créé la Terre à partir de ses restes, Marduk fut élu roi des dieux. Il demanda aux autres dieux de créer Babylone, une cité qui serait aussi son palais.

Développement
Comme les autres cités placées sous une divinité majeure, Athènes avec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] étant un bon exemple, Babylone était amenée à devenir une grande cité florissante. Elle se développa, parvenant à rivaliser avec les royaumes voisins dont Uruk. Elle n’est pas que pour sa domination, puisqu’elle est également décrite comme une cité du péché et de persécution par les premiers chrétiens.

L’histoire de la cité est longue et a connu de nombreux bouleversements, passant de main en main, parfois déclinant puis retrouvant de sa position dominante. Un des faits les plus marquants et la prise de la cité par la dynastie d’Isin qui ramenèrent la statue de Marduk dans la ville. Leur plus grand roi fut Nabuchodonosor et c’est à son époque que fut rédigé [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], l’Épopée de la Création, dans laquelle on trouve le récit des aventures de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Babylone finit par tomber entre les mains des assyriens, mais cela ne dura pas, des révoltes éclatèrent jusqu’à ce que Nabuchodonosor II prenne le pouvoir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nabuchodonosor II
C’est sous son règne que Babylone a connu son apogée et qu’une partie de sa légende s’est construite, car elle abrite plusieurs lieux e constructions mythiques. En premier on peut citer les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], qui bien que leur existence ne soit toujours pas prouvée, auraient été construits par Nabuchodonosor II pour sa femme Sémiramis. Viennent ensuite les murailles de la cité que l’on décrit comme exceptionnelles et des édifices qui auraient inspirés les récits de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ainsi que la Porte d’Ishtar sur laquelle est gravé son gardien, le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Chute de Babylone
Par la suite, Babylone tomba entre les mains du perse Cyrus II et connu à nouveau plusieurs révoltes contre ses dirigeants, tels que Darius Ier puis son fils le célèbre et légendaire Xercès Ier. On raconte d’ailleurs que ce dernier serait à l’origine de la destruction du temple de Marduk. Le macédonien Alexandre le Grand la conquit plus tard et elle changea encore par la suite de dirigeants à plusieurs reprises, jusqu’à ce qu’elle finisse par se dépeupler peu à peu, d’autres cités prenant plus d’importance à ses dépends.


Enuma Elish (Lorsqu'en haut)



Je m’appelle David Vincent, je suis chrétien, de confession protestante évangélique, et doctorant en histoire à l’École Pratique des Hautes Études (mention « Religions et systèmes de pensée »), rattaché au GSRL (« Groupe Sociétés, Religions et Laïcités), un laboratoire du CNRS. Je suis aussi chercheur associé au programme « La Bible en ses Traditions » de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem. 

Tu peux découvrir mon parcours intellectuel et spirituel ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je partage librement mes travaux de recherche sur mon blog et ma chaîne Youtube. Cependant, les propos tenus dans les articles et les vidéos n’engagent que moi et nullement les institutions mentionnées précédemment. 

.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin
Messages : 10430
Date d'inscription : 18/09/2019
http://arlitto.forumprod.com/

Enuma Elish :  "l’Épopée de la création" Empty Re: Enuma Elish : "l’Épopée de la création"

Ven 6 Mar - 18:34
.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'Enuma Elish, le poème de la création de l'Univers, a été probablement rédigé dans la ville de Babylone vers le XIIè siècle avant J-C, sous le règne de Nabuchodonosor 1er (1126 - 1105 av. J-C). Comportant quelques 1 100 vers, il a été retrouvé sous la forme de 7 tablettes  quasi intactes de 100 à 200 lignes de caractères cunéiformes chacune dans la bibliothèque de Ninive. Très cohérent, il pourrait être l'oeuvre d'un seul et même scribe.

Cette grande épopée relate comment les dieux, le monde et les hommes sont apparus. Elle met notamment en avant le rôle de Marduk par rapport à d'autres divinités mésopotamiennes tel Apsù (sources souterraines d'eau douce, mâle) ou Tiamat (eaux salées, femelle).

Une mise en exergue de Marduk, dont le culte siège à Babylone, qui a du sens.

Donner à une ville des origines mythiques et la présenter comme une sorte de chef-d'oeuvre créé par les dieux est une manière d'affirmer sa prédominance. Babylone est alors la capitale politique, culturelle et religieuse d'un empire fondé six siècles plus tôt en Basse-Mésopotamie, principalement autour des rives du Tigre et de l'Euphrate, et qui est en pleine expansion. De plus, " Le portrait que l'épopée fait de Marduk, courageux, intelligent, grand guerrier, est celui du roi idéal... et probablement un peu celui que voulait transmettre Nabuchodonosor 1er "

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'Enuma Elish ponctue la vie des Babylonniens. A Babylone, au 1er millénaire av J-C  les fêtes du Nouvel An et de l'Akitu coïncidaient dans le calendrier et c'est notamment à cette occasion que l'on récitait l'Enuma Elish. Au cours de ces célébrations que présidait Marduk, en tant que fondateur du monde, les dieux procèdent à une sorte de bilan et déterminent les destins de l'humanité. C'était probablement un moyen de rassurer et de se rassurer sur son sort au moment clé du renouvellement du cosmos.

Babylone chute en 539 av J-C, mais l'épopée lui survit... On connait ainsi des copies très fidèles de l'Enuma Elish qui subsistent plusieurs siècles plus tard, mais aussi des versions alternatives du mythe dont un texte assyrien dans lequel Marduk est remplacé par Ashur, divinité assyrienne. Des résumés existent chez l'historien Bérose transmis par Eusèbe de Césarée ou encore chez Damascius, philosophe néoplatonicien du Vè siècle après J-C. Bien connu, ce texte a pu acquérir une certaine importance dans l'histoire de la pensée occidentale ; il a en effet influencé la mythologie grecque, où l'on retrouve notamment la querelle entre anciennes et jeunes divinités.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'Enuma Elish

" Lorsqu'en haut le ciel n'était pas encore nommé
Qu'en bas la Terre n'avait pas de nom
Seul l'Apsû (océan d'eau douce) primordial qui engendra les dieux,
Et Tiamat (le mer) qui les enfanta tous,
Mêlaient leurs eaux en un tout.
Nul buisson de roseaux n'était assemblé,
Nulle cannaie n'était visible (la végétation n'existait pas),
Alors qu'aucun des dieux n'étais apparu, 
N'étant appelé d'un nom, ni pourvu d'un destin,
En leur sein, les dieux furent créés "

L'épopée commence alors que l'Univers n'est qu'un tout indifférencié, où se distingue toutefois deux divinités primordiales, Apsû, qui représente l'eau douce, et Tiamat , l'eau salée. Ils s'unissent, et engendrent plusieurs générations de dieux... Mais la troisième, trop agitée, attire la colère d'Apsû qui décide de les détruire sur les conseils de son vizir Mummu. 

L'un d'entre eux, Ea, apprend le complot et décide de le déjouer. Grace à sa magie, il plonge Apsû dans un profond sommeil et le tue, puis s'empare des profondeurs liquides où il s'installe avec son épouse Damkina. Ils ont bientôt un fils, Marduk, supérieur aux autres dieux dès sa naissance. Mais celui-ci, également turbulent, arrise la colère de certaines divinités des eaux qui persuadent Tiamat de le détruire.

Cette dernière rassemble onze monstres et serpents conduits par son fils et nouvel époux, Kingu. Alors que la guerre se profile, Marduk accepte de combattre Tiamat contre la place la plus élevée dans la hiérarchie des dieux.


Au terme d'un combat spectaculaire, il tue Tiamat, et avec sa dépouille "fendue en deux comme un poisson séché", il forme la voûte céleste et la Terre ; avec ses organes, il crée la nature, les montagnes, les rivières et les vallées ; Avec ses yeux, le Tigre et l'Euphrate.

Marduk noue enfin la queue de Tiamat et s'en sert comme d'un bouchon afin que l'Apsû Océan ne déborde pas sur Terre. Il crée ainsi un lien entre les deux parties du corps démembré de Tiamat : le voûte céleste est reliée au disque terrestre. Et pour le remercier, les dieux érigent un sanctuaire en son honneur auquel ils donnent le nom de Babylone...
.
Contenu sponsorisé

Enuma Elish :  "l’Épopée de la création" Empty Re: Enuma Elish : "l’Épopée de la création"

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum